Présentation de la CGT FAPT

Le CGT FAPT Quèsaco ?

La CGT FAPT est une fédération de la Confédération Général du Travail (CGT) dont le champ de syndicalisation et d’intervention concerne l’ensemble des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications en France métropolitaine.

C’est une fédération qui a plus de 100 ans d’existence et qui a évolué, y compris dans sa dénomination, en fonction des évolutions technologiques et réglementaires.
À sa naissance en 1909,  elle prend le nom de Fédération postale, l’essentiel de l’activité du ministre des PTT (Poste, Télégraphe et Téléphone) est tourné sur les activités postales, les activités de télégraphie et de téléphonie sont alors marginales. En 1960, elle prend le nom de Fédération des PTT. C’est en 1998, qu’elle prend son nom actuel : Fédération des Activités Postales et de Télécommunications.


Elle affirme, au regard des évolutions réglementaires du secteur, sa volonté d’être présente dans toutes les nouvelles entreprises du secteur autour du droit à la communication.

Notre fédération est structurée en syndicats départementaux FAPT. Ils correspondent aux départements administratifs de la France métropolitaine. Pour les DOM, ce sont chaque pays qui ont la maitrise de leurs structures syndicales.

La CGT FAPT du Rhône est une des syndicats départementaux qui structure la fédération

Le Droit à la communication

Dans ses Statuts la CGT FAPT  affirme notamment : « La Fédération a pour but le droit  la communication en tant que droit fondamental ».
Pour la CGT FAPT, le droit à la communication est un droit fondamental pour l’ensemble des citoyens au même titre que l’eau, l’énergie, le logement, la santé, l’éducation, les transports …
En effet les produits, services et moyens de communications, tant postaux que des télécommunications, représentent un enjeu essentiel de développement économique, industriel, social et culturel pour le plein emploi et le progrès social.
La communication, quelles qu’en soient les formes, est un facteur important d’échange, de connaissance et de démocratie. La satisfaction des besoins en la matière est donc primordiale. La communication doit donc cesser d’être considérée comme une marchandise

fr_FR
fr_FR