La franchise N°9 Juillet 2016

Le droit à la communication

Le droit à la communication est un droit fondamental pour l’ensemble des citoyens au même titre que l’eau, l’énergie, le logement, la santé, l’éducation, les transports…
La communication est un facteur important d’échanges, de connaissance et de démocratie.
Elle doit cesser d’être considérée comme une marchandise.
La FAPT n’est pas la seule concernée par cette question mais elle a une responsabilité particulière.
Les droits et les garanties des salariés sont indissociables de la conception du service public que nous portons.
Le droit à la communication pose plusieurs types de problématiques qui touchent à la fois au contenu de la communication, qu’elle soit orale, écrite ou visuelle, au réseau d’acheminement, de transport, de distribution et de diffusion.
Les politiques de déréglementation ne permettent pas un traitement égalitaire des populations devant l’accès au droit à la communication.
Face à un gouvernement et un patronat qui détricotent le droit du travail, développant ainsi le dumping social, la CGT doit reconquérir un véritable service public de la communication, pas seulement pour fournir un service de base à un meilleur prix ou dans une quantité plus importante mais pour répondre à de nouveaux besoins des usagers, à l’aménagement du territoire et ainsi rompre avec les critères exclusifs de rentabilité financière et la dépendance envers les marchés financiers. HG

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FR
fr_FR
%d blogueurs aiment cette page :